Skip to Content | Skip to Footer
 

Les médicaments pour l’asthme

English

 

 

D’habitude, des médicaments sont nécessaires pour l’asthme, même s’il s’agit d’asthme modéré. Bien que des progrès aient été faits dans la recherche de nouveaux médicaments contre l’asthme, il existe actuellement d’excellents médicaments qui contrôlent très bien l’asthme.

Il y a deux types de médicaments pour l’asthme :

1.     Les médicaments de contrôle

2.     Les médicaments de soulagement  

Les médicaments de contrôle de l’asthme 

 

D’habitude, ces médicaments sont pris chaque jour, même si vous vous sentez bien. Ils aident à prévenir les symptômes de l’asthme et les crises d’asthme. Cependant, ils NE SOULAGENT PAS rapidement lors d’une crise d’asthme.

 

Les types de médicaments de contrôle :
  1. Les stéroïdes inhalés (corticostéroïdes) :

  • Les médicaments de contrôle sont des inhalateurs utilisés chaque jour qui contrôlent l’inflammation dans les voies respiratoires.
  • Ce type de médicament est généralement le plus efficace pour le contrôle de l’asthme chronique.
  • Exemples : Flovent, Pulmicort, Qvar, Alvesco


Quelques effets secondaires possibles des stéroïdes inhalés (corticostéroïdes) :

  • enrouement et mal de gorge
  • candidose buccale – apparence de granulations blanches sur votre langue. Vous pouvez prévenir la candidose buccale en:

            1.Rinçant votre bouche, en vous gargarisant et en crachant l’eau après avoir utilisé votre inhalateur 
            2.Utilisant une chambre de retenue avec votre aérosol-doseur (si c’est ce que vous utilisez).
 
Votre docteur ajustera votre dose pour que vous obteniez le meilleur contrôle de l’asthme en utilisant la plus faible dose. Pour une liste complète des effets secondaires, consultez votre médecin ou pharmacien. Dans la plupart des cas, les corticostéroïdes inhalés ont peu d’effets secondaires avec la dose requise pour contrôler l’asthme.

2. Les bronchodilatateurs à action prolongée :

  • Ces inhalateurs ouvrent vos poumons en relaxant les très petites couches de muscles qui entourent les voies respiratoires.
  • Étant donné qu’ils peuvent prendre plus de temps à fonctionner que les médicaments de soulagement, ils ne devraient pas être utilisés pour soulager rapidement les symptômes, tel que lors d’une crise d’asthme.
  • Ils sont semblables aux inhalateurs bleus, mais ils durent plus longtemps – environ 12 heures.
  • Exemples : Serevent, Oxeze.

Quelques effets secondaires possibles des bronchodilatateurs à action prolongée :

  • fréquence cardiaque plus rapide
  • anxiété
  • tremblement de la main 

3. Les antagonistes de récepteurs de leukotriène :

  • Les antagonistes de récepteurs de leukotriène sont des comprimés à prendre chaque jour qui aident à contrôler l’inflammation dans les voies respiratoires.
  • Pour les personnes atteintes d’asthme modéré, les médecins peuvent prescrire uniquement un antagoniste de récepteurs de leukotriène. Cependant, ils ne sont généralement pas aussi efficaces que les corticostéroïdes inhalés à faible dose.
  • Les médecins peuvent aussi prescrire des antagonistes de récepteurs de leukotriène aux patients qui prennent déjà des corticostéroïdes inhalés afin d’aider à réduire davantage les symptômes ou afin d’aider à réduire la dose de corticostéroïde.
  • Exemples : Singulair, Accolate.

Quelques effets secondaires possibles des antagonistes de récepteurs de leukotriène :

  • maux de tête
  • étourdissements
  • brûlures d’estomac
  • maux d’estomac

Pour une liste complète des effets secondaires, consultez votre médecin ou pharmacien. En général, les effets secondaires des antagonistes de récepteurs de leukotriène sont très rares.

4. Combinaison des médicaments pour l’asthme

Ce sont deux médicaments combinés dans un inhalateur : un stéroïde inhalé et un bronchodilatateur à action prolongée.
Ils sont utilisés quand les stéroïdes inhalés uniques ne contrôlent pas complètement vos symptômes.
Exemples : Advair (Flovent + Serevent), Symbicort (Pulmicort + Oxeze)

 

5. Anti-IgE

  • Ce nouveau médicament, appelé Xolair (nom du médicament : omalizumab) est destiné aux asthmatiques qui ont des allergies sévères et des niveaux élevés correspondants d’«IgE» dans le sang (IgE est un anticorps produit par le corps qui cause des réactions allergiques).
  • Xolair est un ensemble d’injections qui synchronisent les effets des anticorps IgE.
  • Il peut être utile pour les patients prenant des doses élevées de corticostéroïdes inhalés, mais souffrant encore de symptômes réguliers. 

Les médicaments de soulagement (bronchodilatateurs à action rapide)

 

D’habitude, ces médicaments sont seulement pris au besoin pour un soulagement rapide ou une crise d’asthme. Ils aident à ouvrir vos poumons en relaxant les muscles qui entourent les voies respiratoires.

Les médicaments de soulagement :

  • Appelés aussi parfois des médicaments «de secours» ou des médicaments «à soulagement rapide», car ils commencent à travailler rapidement (habituellement en quelques minutes)
  • C’est l’inhalateur que vous utilisez quand vous avez une crise d’asthme.
  • Ils sont aussi utilisés pour les symptômes moins sévères, ou avant de faire des exercices physiques.
  • Ces médicaments ne sont pas utiles pour le contrôle de longue durée de l’asthme, car ils ne contrôlent pas l’inflammation dans vos poumons.
  • Si vous avez besoin de ce médicament plus de trois fois par semaine, consultez votre médecin.
  • Exemples : Ventolin, Salbutamol, Bricanyl, Airomir.

Quelques effets secondaires possibles des médicaments de soulagement :

  • tremblement
  • nervosité
  • rougeur du visage et du cou
  • fréquence cardiaque plus rapide

Spacer (chambre de retenue) :

 

C’est un dispositif en plastique qui est utilisé avec les inhalateurs sous pression (le genre qui vaporise le médicament) pour favoriser l’accès du médicament à vos poumons.
Il facilite la coordination de l’inhalation du médicament de l’inhalateur.
Vous obtenez plus de médicament dans vos poumons et moins dans votre bouche et gorge.

 

Les comprimés de corticostéroïdes

 

Parfois, certaines personnes développent une inflammation sévère des voies respiratoires – cela peut se produire, parce qu’elles ont une infection des poumons ou pour une autre raison précise. Dans les cas d’inflammation sévère des voies respiratoires, le médecin peut prescrire des comprimés de corticostéroïdes. En fait, les comprimés de corticostéroïdes font la même chose que les corticostéroïdes inhalés, mais ils sont plus puissants. Les médecins prescrivent souvent ces comprimés pour une courte durée afin de contrôler l’inflammation.

 

Des exemples de comprimés de corticostéroïdes : Prednisone, Prednisolone (PediaPredMD), et Dexamethasone (DecadronMD)

Ce que font les comprimés de corticostéroïdes : Les comprimés de corticostéroïdes réduisent l’inflammation, la rougeur et le mucus dans les voies respiratoires.

Les effets secondaires des comprimés de corticostéroïdes : Pour une liste complète des effets secondaires, consultez votre médecin ou pharmacien.

Lors de l’usage à courte durée (les prescriptions qui durent de 3 à 7 jours), les effets secondaires des comprimés de corticostéroïdes peuvent inclure :

  • appétit plus prononcé
  • sautes d’humeur
  • rétention d’eau
  • hyperactivité chez les enfants

Lors de l’usage à longue durée (les prescriptions qui durent plusieurs semaines ou mois), les effets secondaires des comprimés de corticostéroïdes peuvent inclure :

 

appétit plus prononcé

  • prise de poids
  • irritation de l’estomac
  • perte osseuse
  • dépendance : votre corps peut montrer des signes de sevrage, si vous cessez spontanément l’utilisation de la Prednisone. Votre médecin peut vous demander de réduire graduellement votre dose.

Où en apprendre davantage

 

Votre médecin, pharmacien, ou spécialiste accrédite dans le domaine de l’asthme peut :

  • Expliquer comment fonctionne chacun des médicaments de l’asthme
  • Discuter de toutes vos inquiétudes au sujet des effets secondaires potentiels
  • Vous montrer comment utiliser votre dispositif d’inhalation de votre médicament (votre aérosol-doseur, chambre de retenue, Diskus, Turbuhaler, etc.)

Nous sommes là pour vous aider :

Les Ontariens peuvent communiquer avec nos spécialistes accrédités dans le domaine de l’asthme en appelant sans frais notre Ligne Téléassistance Contre l’Asthme.

 

1-888-344-5864
               de 8 h 30 à 16 h 30 – du lundi au vendredi